chaton

Je suis une maman chat

12557097_10208002273432666_372981166_o

Mon dieu je poste un article…. Depuis la création de ma chaîne youtube, j’ai vraiment beaucoup délaissé ce blog.. c’est pourtant avec lui que j’ai commencé, ma première passion c’est lui, la passion de l’écriture que j’ai toujours eu, parler de tout et de rien, chercher les mots, les photos…

Seulement voilà, il y a peu j’ai préféré la parole, la vidéo, aux mots. Et il y a peu, j’ai adopté un chaton, tout petit, il n’avait que deux mois. Maintenant il en a six, bientôt sept, et pour celles et ceux qui me suivent sur youtube et mes réseaux sociaux, vous le connaissez par coeur. C’est Camden.

Et aujourd’hui, c’est lui qui m’a redonner envie d’écrire, je le regarde en même temps que je rédige cet article, tout paisible en train de dormir la tête contre ma jambe comme il le fait souvent… J’ai eu envie de lui consacrer un article parce que moi qui ne veut pas d’enfants (pour l’instant du moins) je me comporte pourtant avec lui comme une maman..

Je me moquais souvent gentiment des gens qui appelaient leur chien ou leur chat leur « bébé », leur « petit coeur », qui prenaient des milliards de photos, qui s’inquiétaient pour tout et pour rien, seulement maintenant, je comprends parce que j’agis exactement de la même manière.

Je m’en suis rendu compte bien sur, puisque c’est comme ça depuis le mois de septembre, mois où il a rejoint ma vie (oui c’est un peu gnangnan dit comme ça…), mais c’est vraiment ces deux derniers jours que cela m’a frappé.

Je l’ai emmené chez le vétérinaire (castration bonjouuuuur), et du le laisser une nuit entière et revenir le chercher le lendemain en sortant du travail (aujourd’hui en fait). Et je me suis vraiment rendu compte de la place que cette petite peluche avait prise dans ma vie quand je suis rentré chez moi, dans cet appartement vide, sans ses petits miaulements qui m’agacent parfois, sans ses câlins quand je suis sur le canapé, sans sa petite peluche bleue que je retrouve tout le temps dans les toilettes, qui cette fois ci était toute sèche, toute propre dans son panier..

Et c’est à ce moment là que vraiment, je me suis rendu compte à quel point il me manquait, et à quel point je tenais à ma petite sangsue (attention, on rentre dans le vrai gnangnan).

Maintenant tout va mieux, il est là, à côté de moi, sa place habituelle. Il n’aime pas quand d’autre personnes viennent à l’appartement, il est un peu fuyant.. même mon chéri qu’il connaît pourtant bien, il commence tout juste à s’y habituer. Il veut que l’on reste que tout les deux… Et moi, en bonne maman, je suis là, à mon poste, et je ne pourrais plus quitter ce poste qu’il m’a donné il y a quelques mois.

C’est peut être un peu stupide de faire un article sur un chat, mais j’en avais envie, j’ai eu ce besoin d’écrire, parce que maintenant, je suis devenu une maman, une maman chat, sa maman.

Amen. (non là je déconne).